Rechercher
  • DAVID BLIN

Conversation avec ton corps / 26

Mon amour, j’ai une intuition si forte qu’il me faut la mettre en mots, là ce soir, à l’heure où la lune danse au-dessus des marées fauves.


Cette intuition, ou plutôt cette idée saugrenue dirait le veilleur de mes jours sombres, c’est que l’on n’apprend jamais rien. Rien !


L’on se souvient seulement.


Dis, tu te rends compte de ces mots mon amour, l’on se souvient !


Et oui, mon ange à chaque pas que tu poses, tu poses la certitude que tu en connais l’empreinte fraîche.


Mais alors cette vie et toutes les autres, on les aurait déjà vécues, les leçons déjà apprises, les douleurs déjà subies, et les plaisirs déjà consommés ? C’est ça ?


Mais alors quoi, dis-moi, je comprends rien. A quoi ça sert tout ça, c’est quoi le sens ? C’est quoi ?


Tu cherches un sens mon amour, peut-être seras-tu déçu alors, et si la joie suffisait, y as tu pensé ? Et si le jeu, c’était juste de se frayer un chemin dans cette vie de la façon la plus douce qui soit.


Un chemin que t’indique inlassablement la chaleur dans ta poitrine, la légèreté de ton ventre, et les caresses infinies et si exaltantes de la joie, d’être !


Juste d’être mon amour.


Ton corps.


David Blin

Credit Photo : Isabelle Chapuis

38 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now