Conversation avec ton corps / 17

14 May 2018

Oh mon amour,

 

Depuis deux lunes tu aimes.

 

Il pleut sur ta prairie un amour doux et simple, si simple que doucement presque sans t'en rendre compte, ton souffle s'est arrêté.

 

Et c'est là, l'infini beauté des amours terrestres, la douleur de perdre ce qui, n'a jamais cessé d'être.

 

Le monde entier est amour, le monde entier ne cesse de jouer cette partition folle de l'amour divin alors quand un humain se pare de ce voile, aime-le de tout ton soûl mais n'oublie jamais que le voile lui-même est amour mon enfant.

 

Ton corps.

 

David Blin

Credit photo : Zara Walker

 

Please reload

Posts à l'affiche

Conversation avec ton corps / 25

May 26, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

May 2, 2019

Please reload

Archives