Conversation avec ton corps / 12

29 Jan 2018

Traverse, traverse, dépouille-toi mon amour du superflu qui t'encombre et te blesse.

 

Retrouve-moi dans la cabane au milieu des bois entourée par les vagues de tes sens.

 

Tu t'es perdu mon amour. Tu avais besoin. Ne sois pas triste de ça. Tu traverses ton hiver. Tu prépares tes bourgeons pour les prochains rayons de soleil qui vont réchauffer ta peau.

 

Accompagne ta mue jeune enfant, apprends à te défaire de certaines béquilles qui jouxtent ton chemin. Elles semblent si faciles d'un premier abord mais se révèlent sourdes et incapables de t'aider.

 

Ton amour est là, dans chacune de tes cellules, dans l'attention que tu me portes. Es-tu là ? est la seule vraie question que je veux te poser. Question qui n'appelle que ton absence tant ta présence est évidente et nous unit.

 

Tu as eu bien peur petit bonhomme. Tu as vécu de l'inconfort et de la peine. Mais c'est utile, tu te délestes. Tu as besoin de me rencontrer par ces petites portes dérobées à l'abri du jour.

 

Je ne suis pas secret mais je ne peux m'offrir à toi quand ta tête est trop pleine. La peine et le vide te nettoient et te préparent à nos noces.

 

Viens me retrouver dans la cabane de ton ventre. Assieds toi dans ton sexe, pose ton regard dans tout ton buste. Vois comme il est doux mon amour de nous rencontrer.

 

Allons nous promener ensemble dans les vagues de la vie avant que le printemps n'arrive.

 

Ton corps.

 

David Blin

 Credit photo : Andressa Voltolini

Please reload

Posts à l'affiche

Conversation avec ton corps / 25

May 26, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

May 2, 2019

Please reload

Archives